Sorenis L'expert de l'habitat nouvelle génération

Nouvelle résidence intergénérationnelle à Entraigues, Une livraison en novembre, comme prévu

par Magali TRAMOY, journaliste indépendante

Il n’y aura aucun retard dû au COVID dans la livraison de la nouvelle résidence intergénérationnelle d’Entraigues. « Le comité de pilotage organisé autour du projet innovant proposé par Sorenis a permis de préserver la motivation sans faille de l’ensemble des partenaires, publics et privés. Le promoteur a su s’intégrer à cette organisation complètement innovante et a été vraiment partie prenante dans le suivi de l’opération dans sa globalité. C’est ce partenariat entre tous les acteurs du projet (commune, caisses de retraite, promoteur, association handitoit…), cette mutualisation des compétences qui sont à la base de la réussite. Malgré la crise sanitaire, nous n’avons dû subir que peu d’arrêts. L’espace de suivi de projet numérique pour tous les partenaires a joué son rôle fédérateur : créer des ponts en toute transparence entre tous les partenaires pour maintenir la motivation, même en période difficile. C’est ce qui permet de tenir les échéances » explique Corinne Ettouati, pilote du projet. Les logements et la maison partagée seront livrés aux locataires au mois de novembre. Aujourd’hui, les travaux sont en phase de finalisation.

Le projet social de la maison partagée, cœur de cette résidence, a été préparé en collaboration avec l’ADMR. L’idée étant de rendre le projet pérenne, il était nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs : choisir un opérateur de proximité pour une gestion au plus proche avec les locataires, avec des compétences de gestion et de relationnel, reconnu sur le territoire, qui peut répondre à la question : comment permettre à la population de vivre dans le monde d’aujourd’hui ?

« Les locataires seront acteurs de leur résidence, c’est le concept innovant proposé par Sorenis. On met en synergie les besoins des territoires : par exemple l’aide aux devoirs prise en charge par des séniors bénévoles, coordonnée par un professionnel, ouverte sur la ville. Un atelier numérique sera proposé dans le même esprit, pour lutter à l’échelle de la commune contre la fracture numérique.

Notre volonté est de créer un lien entre les gens, rassembler les générations. Il faut générer le processus qui va permettre que les gens se croisent et développent des relations, pérennisent les projets ensemble. D’autres personnes de la commune seront intégrés dans ces heures dédiés aux cours informatiques. »

Autre exemple, le mobilier intérieur de la maison partagée est réalisé avec des matériaux de récupération par la Nouvelle Mine. « Nous voulons démontrer qu’on peut faire autrement qu’acheter en mobilisant les énergies et en tenant compte d’une dimension environnementale. Quand les locataires seront installés, des jardinières de permaculture seront fabriquées et 78 poubelles de tri sélectif seront réalisées avec les habitants. Nous voulons démontrer que collectivement, avec 78 foyers, nous pouvons le faire. »

D’ici à 2021, la réflexion portera sur la création d'événements, d’ateliers diversifiés en relation avec les habitants. Le but : faire des choses ensemble, cuisiner, discuter, choisir, proposer… La dimension de « politique de territoire » en mutualisant les compétences de chacun, partenaires privés et publics, habitants… est primordiale pour réaliser quelque chose qui ait du sens à long terme. « Nous allons chercher les énergies locales pour créer un lien multigénérationnel et répondre aux enjeux territoriaux et nationaux tels que la paupérisation, l’isolement, la fracture numérique, la survie des commerces de proximité…en mettant aussi en place des projets ludiques. » Un projet de lien ouvert et en devenir constant, avec comme moteur : les habitants.

Magali Tramoy
Scrib@lyre
06.64.89.71.70

Journaliste, Auteur
Ecrivain public & privé

Calligraphie & Reliure